La CEA note une croissance économique en demi-teinte.( Rapport)

Dressant son bilan,le 15 mars dernier sur les avancées majeures en matière de développement sur le continent, la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) a noté que les pays africains subissent encore les conséquences de la pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, le resserrement de la dette et les catastrophes naturelles, une conséquence du changement climatique.

 

À en croire son directeur, Adam Elhiraika, qui a présenté ce rapport lors de la 41ème réunion du comité d’experts à Addis-Abeba, en marge de la conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique, l’Afrique devrait enregistrer une croissance nette de 4.1% en 2023 contre 3.6% en 2022 et 4.6% en 2021.

 

Il fait savoir que ce chiffre pourrait être compromis par l’environnement extérieur défavorable résultant de la récession aux Etats-Unis et de la zone euro, ce qui devrait peser sur les prix des matières premières. De plus, rajoutent Africanews, le continent doit relever le défi de l’inégalité des sexes et des richesses.

 

Le rapport note qu’en Afrique australe, les écarts sont trop grands entre les pays souligne l’orateur.

C’est le cas notamment de l’Afrique du Sud, le Mozambique, la Namibie, la Zambie, le Botswana, l’Angola, le Malawi, tandis que 2 se trouvent en Afrique de l’Ouest (Guinée-Bissau, São Tomé-et-Principe).

 

En 2022, 18 millions de nouveaux pauvres supplémentaires sont apparus en Afrique et le continent comptait déjà plus de la moitié de la proportion de pauvres, soit 54,8 %, la plus élevée au monde. “C’est alarmant car 546 millions de personnes vivaient dans la pauvreté en 2022, soit plus de la moitié de la population du continent “, a rappelé Adam Elhiraika.

Pour maintenir la croissance et réduire les inégalités, plusieurs préconisent la transformation des matières premières et une mise en marche de l’industrialisation.

 

SEN

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *