Elections 2023, loi Tshiani et consorts, RDC : le Cardinal Ambongo clarifie la position de l’Eglise catholique!

 Dans son message pascal 2023, le Cardinal Fridolin Ambongo a appelé les fidèles catholiques à n’accorder aucun chèque en blanc aux politiciens en décembre. Il a par contre insisté sur un vote responsable, un vote capable de changer le devenir du pays. Dans le même  message, l’Archevêque métropolitain de Kinshasa a réitéré son appel à la cohésion nationale et à la communion fraternelle. Pour lui, ‘’tout esprit de division, de stigmatisation et d’exclusion au sein de notre peuple sont à bannir’’. Allusion faite à la loi Tshiani, «La pâque du Seigneur fait éclore de nouveau notre espérance à la vie pleine et épanouie dans un Congo meilleur où les populations jouissent de liberté, la justice et la paix. En effet, notre pays possède d’énormes potentialités pour faire de nous des hommes et des femmes respectables et respectés au niveau mondial si ses richesses sont gérées au profit de tous. La bonne gouvernance dont le pays a besoin pour que les congolais vivent dignement pour la gloire de Dieu, dépend aussi, pour beaucoup, de notre sens de responsabilité au moment de choisir nos dirigeants. En cette année électorale, j’invite chacun de vous à se préparer pour un vote responsable qui contribuera à l’avènement d’un Congo plus beau qu’avant », a-t-il exhorté.

A en croire le prélat, ‘’la pâque du Seigneur nous réveille et nous retire aussi de nos tombeaux, tombeaux de haine, de jalousie, de mensonge, de violence, de division, d’injures gratuites et du tribalisme dans lequel nos cœurs s’enferment souvent. « La pâques du Seigneur nous convie enfin à l’unité, à la communion fraternelle et à la réconciliation les uns avec les autres. En effet, c’est rassembler tous les enfants de Dieu en un seul troupeau que le Seigneur est mort et ressuscité. En conséquence, toutes velléités et tout esprit de division, de stigmatisation et d’exclusion au sein de notre peuple sont à bannir. En ce moment singulier de l’histoire de notre pays, nous avons un urgent besoin des gestes et des lois qui rapprochent plus que les actes et des dispositions qui nous dressent les uns contre les autres. Voilà pourquoi j’interpelle la conscience et la responsabilité de tout un chacun pour que notre agir  et nos divisions ne nous fragilisent pas de l’intérieur ni ne nous affaiblissent au profit de l’ennemi. Dans un tel contexte, un projet de loi sur la Congolité à la veille des élections nous divise davantage plus qu’elle nous unit. Au lieu de nous focaliser sur l’examen d’une telle loi qui nous divise, nous ferions plutôt mieux de resserrer les coudes pour déceler les yeux funestes des ennemis de notre patrie avec leurs velléités de balkanisation de notre pays. Aussi, il est temps que nous travaillons à réconcilier les cœurs de fils et de filles de notre pays, suivant le message du saint Père François lors de son mémorable voyage apostolique en RDC», a-t-il martelé. Pour ce qui est de la situation sécuritaire du pays, Fridolin Ambongo s’est dit préoccupé par la persistance, depuis une année, des massacres des populations à Kwamouth. Une façon pour le Cardinal d’inviter les dirigeants à plus d’engagement pour pacifier cette partie du pays.

« Ce qui se passe dans le territoire de Kwamouth, depuis plus d’une année, et qui ressemble de plus en plus à un massacre des Teke, m’indigne profondément. Dans cet élan, j’exprime ma sollicitude pastorale à toutes les victimes de ces violences, aux fidèles chrétiens ainsi qu’aux communautés religieuses et sacerdotales du Doyenné Saint Eugène dans le Plateau de Bateke», a-t-il mentionné.

Construction d’une basilique sur Sendwe

La résurrection du Seigneur est un évènement heureux. Dans cette joie pascale, je vous annonce la bonne nouvelle de la reprise du projet de construction d’une basilique sur notre site de Sendwe. Confiant à la grâce de la résurrection, j’invite tous les fidèles chrétiens ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté à porter ce projet dans la prière et à s’impliquer généreusement pour faire de ce rêve une réalité. Une commission est déjà à l’ouvrage pour l’examen des aspects techniques préliminaires à la matérialisation dudit projet. Elle nous présentera le moment venu ses conclusions », a annoncé le Cardinal Ambongo.

laprosperiteonline.net

 

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *