Pacification de Kwamouth: Les membres de la commission et leurs familles ,victimes des menaces par des personnes non identifiées

Le President de la Republique democratique du congo Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo avait mis en place une commission chargée d’enqueter sur les exactions eventuellements perpétrées à Kwamouth dans la province de Mai Ndombe, une province en proie à des violences intercommunautaires. La Commission sus- évoquée a pour mission de pacifier cette partie du pays ,chose qui est entrain d’être faite a la grande satisfaction du Chef de l’État. Mais Helas, apres avoir abattu un travail de titan dans cette province pour restaurer la paix et , ce avec des resultats palpables, les membres de cette commission se sont vu exposer à des multiples menaces et autres faits qui portent atteintes à leurs vies privées.

 

La ministre Près le President de la Republique Nana Manwanina Kiumba, membre de cette commission , est l’une des victimes qui subit des menaces ainsi que ses membres de famille.

 

La situation occasionnée par le conflit Teke -Yaka à Kwamouth dans le Mai Ndombe n’a pas laissé le Chef de l’État indifferent.

 

Après plusieurs descentes sur terrain pour restaurer la paix par des différentes autorités gouvernementales ainsi que les forces de l’ordre, une commission a donc été mise en place dans le but de pacifier Kwamouth. Cette commission qui travaille avec dévouement et patriotisme en vue de ramener la paix dans le cadre des attributions lui confiées par le President de la Republique, subi diverses attaques. Car ,les membres de celle-ci sont devenus la cible des personnes qui jusqu’a ce jour, ne sont pas encore identifiées. Leurs modes operatoires sont multiples parmi lesquels on notera des menaces telephoniques, des appels anonymes, des messages ou textos horribles ainsi que des messages audios dont les contenus ont trait à des menaces de mort.

Le tout dernier cas s’avère etre la Ministre près le President de la Republique, Nana Manwanina et ,ce au travers des images où on la voit avec ses enfants pendant ses deplacements dans la ville de Kinshasa, mais également des images de ses enfants à l’entrée de leur etablissement scolaire.Ces photos ont été prises par des inconnus et renvoyées au téléphone de la Ministre Nana Manwanina, suivie des messages terrifiants .Vue le danger et menaces auxquels les membres de la commission sus évoquée font face,les autorités compétentes sont donc interpellées en vue de sécuriser non seulement la Ministre Nana Manwanina et sa famille mais également tous les autres membres de la commission qui n’ont fait qu’accompagner la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi dans sa mission de restaurer la paix dans le Kwamouth et de sécuriser les populations teke et yaka en particulier ainsi que toutes celles de la République démocratique du Congo en général. L’urgence s’impose.

Georges Kisapindu

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *