Un message fort de la secrétaire générale de l’OIF, Madame Louise MUSHIKIWABO à la jeunesse francophone pour les Jeux de la Francophonie à Kinshasa

Malgré son absence aux jeux de la Francophonie à Kinshasa en République Démocratique du Congo, la secrétaire générale de l’OIF a tenu à envoyer un message fort à la jeunesse francophone. Dans ce message, elle souhaite à tous les participants de magnifiques Jeux de la Francophonie, qui symbolisent l’échange, le partage et la diversité, des valeurs communes à tous les pays francophones.

Le post de la secrétaire général de l’OIF Madame Louise MUSHIKIWABO 👇🏾

https://twitter.com/LMushikiwabo/status/1685251714096435200?t=cHRocWz2_QCm8qylHfCwrA&s=19

Bien que la secrétaire générale de l’OIF n’ait pas pu être présente lors de l’ouverture des jeux à Kinshasa, les raisons de son absence restent inconnues. Cependant, cela ne l’a pas empêchée de transmettre son soutien et ses encouragements à la jeunesse francophone qui participe à cet événement.

 

Ce message est un moyen de rappeler que malgré son absence physique, la secrétaire générale de l’OIF est présente en pensée et soutient pleinement les jeunes participants. Elle souhaite qu’ils se dépassent dans toutes les compétitions et profitent au maximum de cette occasion qui leur est dédiée.

 

En effet, les Jeux de la Francophonie sont une belle opportunité pour les jeunes francophones de se rencontrer, d’échanger et de partager leurs cultures respectives. C’est une occasion unique de promouvoir la diversité et le vivre ensemble dans l’espace francophone.

 

L’absence de la secrétaire générale de l’OIF ne diminue en rien l’importance de cet événement. Au contraire, son message souligne l’importance accordée à la jeunesse francophone et à l’épanouissement de ses membres à travers le sport et la culture.

 

Ainsi, malgré les circonstances, les jeux de la Francophonie à Kinshasa continuent de représenter un rendez-vous incontournable pour la jeunesse francophone. Cet événement permet de renforcer les liens entre les différents pays et de valoriser les talents des jeunes dans diverses disciplines.

 

La jeunesse francophone a donc le devoir de saisir cette chance et de participer activement à ces jeux. C’est une occasion de se faire connaître, de se dépasser et de montrer au monde entier les talents et la diversité des jeunes francophones.

 

Quoi qu’il en soit, le souhait de la secrétaire générale de l’OIF, Madame Louise MUSHIKIWABO est que ces Jeux de la Francophonie à Kinshasa soient une réussite et qu’ils incarnent les valeurs chères à la francophonie, telles que l’échange, le partage et la diversité.

La rédaction 

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *