Explosion d’une bombe artisanale au stade de l’Unité de Goma: 1 mort et 12 blessés

Au Stade de l’Unité de Goma au Nord Kivu, le spectacle vécu n’est pas du football mais plutôt désastreux. Les frissons, la peur et des pleurs ont caractérisés l’attitude du public présent dans cette Infrastructure, pourtant venu se détendre.

 

Alors que la préparation d’une rencontre de football était en cours, un engin explosif a brusquement détoné, provoquant la mort d’au moins une personne et faisant plusieurs blessés.

Les autorités ont confirmé le décès d’une première victime. Il s’agit d’un joueur du FC Likonji. Plusieurs blessés ont également été recensés, et ils sont actuellement pris en charge dans divers établissements médicaux, certains à l’hôpital provincial, d’autres à Heal Africa, parmi lesquels figurent des joueurs et des supporters.

 

L’évènement s’est passé ce jeudi 28 septembre, alors que ce Stade s’apprêtait à abriter une rencontre de football et voilà que cet engin, dont l’origine reste méconnue, débarqua.

 

Le gouverneur intérimaire de la province du Nord-Kivu, le général-major Peter Cirimwami a annoncé que 12 personnes ont été blessées dans un tir de roquette effectué par “inadvertance” par un militaire FARDC qui était à bord d’une jeep ce jeudi 28 septembre 2023.

 

Dans un communiqué, l’administration militaire affirme qu’un civil est mort, à la suite de ses blessures. D’après la même source, parmi les 12 personnes blessées, figurent 11 civils qui étaient au stade de l’unité où l’obus est tombé, et le militaire qui détenait l’arme.

 

“Une roquette de l’arme RPG7 que détenait un élément des Forces Armées de la République démocratique du Congo à bord d’une jeep militaire au niveau du rond-point Instigo, à lâché par inadvertance après que le véhicule a bondi sur la chaussée”, lit-on dans ce communiqué.

.

Le gouverneur dit présenter ses compassion aux familles et appelle la population au calme. Pour l’instant, le stade de l’unité est fermé au public et les services de déminage y ont été déployés. Parmi les victimes, figure des joueurs de football qui étaient en plein entraînement.

BJ

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *