Sud-Kivu: Lancement de la plateforme politique PCR

Par
Edouard Funda
C’est sous le leadership de leurs mentors que les leaders provinciaux de la plateforme Pacte pour un Congo Retrouvé(PCR), du Sud-Kivu ont acceuilli l’initiative.


A en croire ces politiques des regroupements AA/UNC, AVK2018, AB50 et AAAP, la mission est de créer un cadre de concertation pour une gestion rationnelle de la province du Sud-Kivu.

“Nous accueillons avec enthousiasme cette structure politique qui renforce la coalition des forces politiques autour du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, engagé résolument dans l’amélioration du bien-être des Congolais”,

ont-ils fait savoir dans leur déclaration.


Les signataires de la déclaration du PCR au niveau provincial, ont promis de marcher sur les pas de leurs leaders politiques.


Le PCR Sud-Kivu se veut un relais provincial de la coordination nationale du PCR pour des orientations et actions politiques communes, basées sur des réflexions thématiques en vue d’accompagner les institutions provinciales et les services publics dans la mise en œuvre des programmes de refondation de l’État et le développement de la province du Sud-Kivu, selon les principes de l’intérêt général et de la vision du président de la République et Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.


Trois personnes ont été désignées pour diriger le PCR Sud-Kivu, notamment le bâtonnier Yabe Ntaintunda, président inter-fédéral de l’UNC, le professeur Augustin Mutabazi, l’inter-fédéral du parti BUREC, et un autre cadre du regroupement AAAP.


Ces derniers seront secondés par un secrétariat et se disent ouverts à d’autres formations politiques.

“Le PCR est ouvert au soutien et à la coalition de plusieurs autres forces politiques et forces sociales en province pour l’intérêt général des Congolaises et Congolais ainsi que du peuple de la sous-région des Grands Lacs”,

indique cette déclaration commune.


L’installation du PCR au Sud-Kivu intervient dans un contexte particulier pour la province, après le retrait de certains élus du parti politique APOCM de ce regroupement, dont Albert Kahasha, dit Foka Mike, et Olive Mudekereza, qui se sont alliés à l’UDPS.


Au Sud-Kivu, six forces politiques constituent l’assemblée provinciale, notamment l’UNC et ses alliés de Vital Kamerhe, l’AAAP de Clément Kanku, et B50 de Julien Paluku, devenus membres du PCR.

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *