Députation nationale: Serge Onyumbe promet de réincarné les espoirs volés

Par
Pathou Kinzala nkula
Serge Onyumbe, candidat député national a promis de réincarné les espoirs volés lors du scrutin du 20 décembre 2023.

” Notre élection constitue l’aboutissement d’un combat social mené par plusieurs.

Comme pour dire, le peuple gagne toujours ! Et conformément à notre projet de société, nous réincarnons les espoirs volés “,

, a déclaré Serge Onyumbe dans un entretien accordé à posture d’ afrique.


Pour lui, l’électorat de la Funa est longtemps resté en marge du developpement.

Que ce soit sur le plan socio-économique et même en matière d’infrastructures.

“Et humblement et avec bravoure, nous prenons la ferme résolution de restaurer cette dignité perdue”,

,a-t-il noté.


Avant d’ajouter:

” Je suis candidat à la circonscription de la Funa dans la ville de Kinshasa. Trois raisons motivent ma candidature : D’abord, ma vision de participer à la relance de mon pays, la RDC. 62 ans après l’indépendance, la RDC continue à servir d’Etat marche-pieds à d’autres puissances au détriment de son peuple.

La guerre multilatérale nous imposée par le Rwanda et leurs complices, en sont une preuve.

Faut-il encore parler de l’émiettement de notre vouloir -vivre ensemble, entant que nation?

Il y a comme ça, un tas d’urgences auquel tout congolais doté de la passion pour son pays, doit se mobiliser et j’estime que les élections sont la voie la plus démocratique pour se proposer comme acteur dans ce processus de la relance de la RDC”.

” Nous sommes convaincu que le développement du Congo passe par le don de soi et je suis préparé à cela.

Cela fait partie des valeurs républicaines auxquelles nous croyons et comme le dit bien le président de la République, le plus important est de rester du bon côté de l’histoire.

Enfin il y a notre jeunesse et notre savoir-faire “,

, a relevé le candidat numéro 117 à la Funa.


Et de poursuive:

” notre projet de société porte sur l’actualisation du système éducatif de la RDC.

Ce n’est un secret pour personne ; l’école a été trahie et avec elle , tout le système éducatif au rabais.

Il nous faut miser sur un projet qui met en exergue la citoyenneté la citoyenneté et bien d’autres valeurs et pour cela , l’école en est le temple”.


Il a laissé entendre qu’il faudra faire accompagner cette réforme par des politiques de jeunesse afin d’ouvrir aux produits de l’école congolaise, des cadres propices d’emplois.

" Et vous comprenez par là qu'il s'agit d'un travail à la chaîne où chacun doit jouer son rôle. Mais, il faut commencer quelque part. C'est pourquoi nous saluons l'initiative de la gratuité de l'enseignement primaire et nous sommes prêts pour poursuivre ce défis ',

,a-t-il conclu.

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *